mardi 23 janvier 2018

RDV LE 18 Février à Bruxelles!




Moshi Moshi!

Voici notre actualité 2018 autour du récit manga portée sur scène avec des adolescents.

La Cie Izidoria a initié un projet SMILE manga-live au Collège Alain de St Fons en co-production avec le Théâtre Jean Marais.

SMILE (le goût du sang dans la bouche)
Depuis 2011, lors de notre résidence au Collège Jean Moulin de Montceau les Mines, j'ai découvert chez les adolescents une créativité fulgurante qui prends sa source dans la culture manga.
Ainsi nous avons créé ensuite une dizaine de spectacles en France avec des collèges, des lycées et l'école du Cirque à Grasse.

SMILE la team des Shinigamis
Aujourd'hui en résidence entre la Vallée de la Chimie et Vénissieux dans le 69 (6.9 trois quart comme disent les ados), St Fons est devenu notre terrain d'investigation depuis janvier 2017.
J'ai lancé un appel pour créer une team en passant dans les classes où j'ai pu entrer, je leur ai dit qu'avec moi il y avait trois autres artistes: une japonaise Yôko Higashi, Sébastien Finck et Damien Grange.
Je leur ai dit que j'aimais les mangas et que j'avais besoin d'eux pour créer un spectacle.

Il sont venus, sans hésiter, volontairement.
Petit à petit, j'ai su qu'ils étaient venus parce que nous sommes des adultes «différents», parce qu'ils recherchaient de nouvelles amitiés, parce qu'ils avaient besoin d'un espace de liberté et de transgression.

Avec nous, ils ont commencé à harmoniser leur solitude. Ils ne se connaissaient pas forcément entre eux et et leurs matériaux étaient chaotique, en effet, le répertoire manga est tentaculaire!
Bien entendu, nous avons réunis les adolescents les plus isolés, ceux qui brûlaient de partager leur expérience de geek, de youtubeur et d'otaku, cette fameuse culture souvent méconnue des adultes que nous avons tenté de mettre à jour.
Ajuster leur perception hors du commun à la réalité.

Pointant la limite, sans cesse, la scène leur donne enfin la possibilité de jouer à la guerre, aux apprentis sorciers.
Ils questionnent notre monde sur la peur, la mort, les nouvelles technologies, la magie et nous montre à quel point ils sont fluides, visionnaires ou lucides.
La scène les réconcilie avec l'expression orale et même au delà, avec l'oralité tout court, celle qui met le corps en jeu à travers le mythe, le conte et le rite de passage.
Raconter des histoires en scène les transforme et redonne un sens à leur exubérance d'être au monde.

SMILE appuie sur le bouton « déconnexion » pour entrer dans la vraie vie.
Ils vont tenter de vous parler de leurs capacité à s'identifier à d'autres dimensions, d'autres postures, d'autres personnalités singulières.
Les compétences des jeunes aujourd'hui ont mutées, malgré les apparences, ils ont le sens des valeurs, ils manipulent les archétypes et les symboles, ils les remettent en route, ils les relookent, ils savent le faire spontanément, parce qu'ils ont un vécu, mystérieux pour nous, celui qu'ils cultivent au dedans de leurs petits écrans ou de leurs mangas.

Soucieux de ne pas rejeter leur caractère atypique, leurs misère sociale, leur isolement, nous sommes devenus frères et sœurs, compagnons. Avec la danse, la musique, le conte, les grandes épopées, le kung-fu, le cosplay, nous avons accordé nos données: ils ont créé un spectacle et cette aventure artistique et humaine a décloisonné les communautés et les a émancipé.

Nous remercions la Cie Tamèrantong! Une troupe d'enfants des quartiers populaires de Paris de passage à Lyon chez Maguy Marin de nous avoir permis une rencontre en 2017 qui a été déterminante! Un cousinage évident car la Cie Tamèrantong c'est:
Le feu sacré du théâtre, la discipline martiale, l'énergie punk, le vif des quartiers, la turbulence des mômes, la révoltes des Voraces, la fantaisie sportive, l'offensive de la plume, la vaillance et la largesse des chevaliers errants, les farces de Nasreddine Hodja, la force invincible du travail d'équipe.


Nous remercions les femmes du théâtre Jean Marais à St Fons et celles des Dimanches du Conte à Bruxelles. Aussi Marion Minotti et Léanne Puchol qui nous accompagnerons, merci à toutes de nous donner la chance de continuer ce projet SMILE jusqu'en février 2018.
Pour ces jeunes, aujourd'hui de 14 et 15 ans, c'est une chance inestimable de pouvoir quitter leur quartier et d'aller jouer à Bruxelles!
Myriam Pellicane

Récits tapageurs, danses de shinobis, la Team des Shinigamis de St Fons vous invite le dimanche 18 février à 19H au Centre Culturel Bruegel à Bruxelles
Venez nombreux pour cette ultime soirée festive, n'hésitez pas à venir customisé en super héros dissident!
infos et résas :




Aucun commentaire:

Publier un commentaire